Vivienne Westwood Red Label SS12 - Semaine de la mode de Londres

Ai-je vraiment besoin de clamer à nouveau ma profonde admiration et mon amour pour le travail de Vivienne Westwood cette saison ? Eh bien, oui. D'abord parce que je suis follement heureuse, année après année, de retrouver les éléments et les détails que j'aime tant, l'asymétrie, les rayures, les carreaux, son utilisation du damas chatoyant, bref tous les aspects baroques et rock de son style. C'est un peu comme si vous renouveliez vos vœux de mariage, que vous réalisiez à quel point vos sentiments sont indestructibles et que vous n'en aurez jamais assez. Ensuite, parce qu'elle se renouvelle à chaque fois .
La collection printemps-été 2012 de la marque rouge a été présentée hier au marché de Smithfield, dans l'est de Londres. De nombreuses célébrités ont assisté au spectacle, de Sadie Frost, Tracey Emin, Paloma Faith, à Pamela Anderson, qui est une fan depuis des années et avait collaboré avec Dame Wetswood dans le passé.
La collection contient plusieurs articles très faciles à porter, dans une palette de gris et de bleus pâles, notamment des vêtements en maille allant de simples robes cardigan accessoirisées d'une fine ceinture, à des tuniques, en passant par des hauts en maille noir et blanc à col en V profond. Mais il y avait aussi - et Dieu que nous aimons cela - de nombreuses tenues spectaculaires, avec des vestes et des robes qui illustrent la maîtrise de Westwood en matière de coupe et qui flattent si parfaitement les courbes des femmes. La pièce la plus remarquable était pour moi une longue robe bustier de couleur rouge écarlate, délicatement associée à une fine ceinture blanche. Cette silhouette rappelait en fait une célèbre illustration d'une robe Dior par Gruau. La définition même de l'allure.
La Grèce antique a également été une grande source d'inspiration pour cette collection, avec des tuniques plissées blanches très modestes et rafraîchissantes et des robes drapées en toge.
Les coiffures étaient absolument incroyables, avec des nids d'oiseaux peignés dans le dos, des foulards en soie noués autour d'énormes chignons ou des tresses enroulées autour du cou à la manière de Raiponce.
Certains commentateurs de mode ont dit que c'était son meilleur défilé depuis des années, et nous ne pouvons qu'être d'accord !





Laurie Guillem

Articles liés

Réponses

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :